13 mars 2005

George Dandin, de Molière

Au Théatre Artistic Athevains
Mise en scène Aanne-Marie Lazarini
Jeu : quatre comédiens et quatre comédiennes remarquables
Quelle bonne idée de reprendre pour une saison ce spectacle où la metteur en scène s’est investie avec un bonheur rare.
Soit une fille de nobliaux, raides et bien typés, dont le mariage avec un parvenu a été arrangé à des fins de redorage de blason. L’homme n’est ni méchant ni malveillant, mais manquant de manières et d’astuce, il ignore qu’il sera toujours le dindon d’une farce qui reste à inventer. Pour cela fiez vous à l’auteur dont le souvenir de blessures personnelles affleure peut-être ici mieux qu’ailleurs.
Anne-Marie Lazarini en fait une aventure pathétique dans un contexte chaleureux et poétique. Un pan de pavillon dix septième siècle (décor gracieux et ingénieux du à François Cabanat) abrite le domicile conjugal ; lieu de la transgression, il s’inclinera comme un navire qui menace de couler, dans des grincements symboliques. Les didascalies et indications scéniques de Molière sont respectées scrupuleusement mais les costumes et le jeu fascinant des comédiens rajeunissent et aèrent une oeuvre singulière.
Georges mari berné et gendre cruellement humilié finit par déclarer qu’il va «s’aller jeter dans l’eau la tête la première», il joint le geste à la parole et la plonge dans le bassin au centre de la scène. Ce gag, ultime trouvaille, n’arrive pas à dissiper le climat réjouissant dans lequel baigne cette pièce montée en finesse et en dérision.
Mercredi, jeudi à 19h00; mardi, vendredi, samedi à 20h30. Matinées samedi et dimanche à 16h00. Tel. 01 43 56 38 32.