27 avril 2005

Etat des lieux avant le chaos, textes de Serge Adam

A la Maison des Métallos
Rien de sinistre malgré le titre. Une dizaine de tableaux avec pour cadre un rectangle métallique cerné de noir. Des jeunes couples s’y adonnent au loto avec frénésie, des stars de médias y signent un ‘protocole de consentement sexuel mutuel’ indispensable avant ébats torrides. Des patrons de chaînes-télé avides de parts de marché à faire crever d’envie la concurrence sont les tortionnaires de leurs scénaristes. Un père et une mère larmoient devant l’exécution en-direct-à-l’-écran d’une meurtrière US devenue icône sanctifiée tandis que leur bébé malade a un dernier hoquet dans la chambre à côté. Des supporteurs de football s’éliminent en un affrontement tribal. Mort d’un prématuré conçu par une quadragénaire au parcours professionnel préalable sans faille. Ebranlée elle prophétise l’anéantissement de la terre, de l’homme, de la beauté si un égoïsme ordinaire triomphe. Un huluberlu a foi en l’avenir. «Laissons la raison à ceux dont le cœur est trop faible pour embrasser l’invisible», il décrochera un contrat pour les drôles de boites qu’il confectionne avec amour.
La scénographie stylisée a pour contrepoint tendre et ironique des musiques et des épisodes mimés, dansés. Les jeunes interprètes ont du punch. La mise en garde de l’auteur trouble et convainc. C’est excellent.
Du mardi au vendredi à 20h30, samedi à 17h00. Tel. 01 47 00 68 45.