12 juillet 2006

Zélinda et Lindoro, de Goldoni


Devant la façade féerique du château, une scène circulaire ; au centre un escalier, échafaudage à usage multiple et aussi perchoir pour commentateur.
La saga s’installe autour de Zélinda et Lindoro, jeunes, beaux, nobles et amoureux, puis époux, puis encore couple en crise parce que, disent-ils, la jalousie que leur amour inspire et qui lui sert de ressort, n’est plus toujours là quand il le faudrait. De vrais rendez-vous inévitables nous sont fournis par la société selon Goldoni, mais qui cousine avec la nôtre. Il y est aussi question d’intérêts et de conditions sociales divergents, avec intervention d’hommes de loi.
Ginette Herry, adaptatrice habile, plus qu’amoureuse de son auteur et Jean-Claude Berrutti qui signe une mise en scène caracolante, ont voulu que les trois pièces d’origine, fondues en une seule, prennent l’allure d’un feuilleton désopilant où l’on se perd pour mieux se retrouver et dont le propos est d’enchanter le public. Les comédiens sont délicieusement efficaces.

Fêtes nocturnes à Grignan (Drôme), du 14 juillet au 2 septembre, à 21h. Tél : 04 75 91 83 65. A la Comédie de Saint-Etienne (Loire), du 17 au 31 janvier 2007.