13 décembre 2007

La créole de Tulipatan

La Créole de Tulipatan, Musique de Jacques Offenbach
Livret : Henri Chivot , Alfred Duru , Albert Millaud
Ce spectacle s’intitule vaudeville musical ; en trois actes il fait se télescoper l’Ile de Tulipatan, opérette en un seul acte, et la Créole. Tulipatan, ce sont les Indes autrefois orientales, dans Créole elles sont occidentales comprenez les Antilles. Hourrah pour ce ré-amarrage de continents et que la dérision et l’absurde soient à la barre du navire qui assure les allers-retours symbolisés sur scène par un mat et une voile. Même si cet amalgame de livrets signé Denis Berner a, semble-t-il, pour premier ou peut-être unique objectif de faire exploser sur scène dans une ultime séquence Dominique Magloire, diva à la peau sombre et à la voix époustouflante. Le parcours de son personnage est aussi burlesque que celui des joyeux olibrius, héros et anti-héros de la première partie du spectacle. Intrigue emberlificotée, plus loufoque que farfelue : un roi d’outre-mer qui veut des héritiers envisage une union pour son neveu ; son propre fils, efféminé, n’étant pas dans les dispositions qui conviennent. Mais la possible future nièce aux allures plus qu’hommasses n’est en fait qu’ un grand dadais, le fiancé pressenti, quant à lui, est une demoiselle rougissante… spectateur perspicace , vous l’avez compris dès l’apparition des comédiens. Il y aura forcément mariage au final mais qui épousera qui ? Quiproquos en cascades, mascarades saugrenues, mais tendres amours secrètes, ça ricane, swingue, caracole et pétarade. On sort KO de ce spectacle sans queue ni tête et de plus avec entracte. Les trouvailles de la mise en scène signée Jean-Philippe Weiss et Philippe Bonhommeau, la chorégraphie, les costumes, les lumières et le jeu de sept comédiens savoureux chantant des airs exquis sont épatants: d’accord! mais c’est la musique qui en fait un ‘must’. Le trio composé d’une violoncelliste jouant de l’instrument de prédilection d’Offenbach et de deux violonistes tout aussi virtuoses, est à l’arrière-scène. Mais aux saluts, on est heureux de les voir à l’avant-scène pour les applaudir parce que ce sont eux d’abord qui rendent ce spectacle magique.
Théâtre 14, mardi, mercredi, vendredi, samedi à 20h30. Jeudi à 19h, matinée le samedi à 16h. Réservations : 01 45 45 49 77