14 octobre 2008

"Rhinocéros - résister", d'Eugène Ionesco

La nouvelle de Eugène Ionesco, adaptation, mise en scène et interprétation : Jean-Marie Sirgue
Bien ficelé, ça ronronne et ça cartonnera forcément dans un lieu ad hoc, ce théâtre même où nous nous sommes, un soir miraculeux, trouvés au deuxième ou même troisième rang assis à côté d’Eugène en col roulé blanc et de sa dame. C’était il y a… ? Jean-Marie Sirgue cible ici la nouvelle ayant présidé à la pièce plus que mythique et qui l’a précédée. Donc Béranger, simple burelain avec ses collègues devenus des rhinocéros monstrueux à une ou deux cornes autour de lui… soit encore un totalitarisme avec nazisme en vue. Il raconte, raconte encore, et empathique, le fait très bien. Vous aviez tous lu ou vu ce Rhinocéros de base, le vrai, enfin la pièce ? Qu’est-ce que ce spectacle fait d’elle ? Bon décor : un mur de fond délabré, un lit moche, une petite fenêtre latérale que le comédien ouvre avant de la faire exploser, le tout ayant nécessité une mise en place telle que le public piétinant dans la rue de la Huchette n’a été admis qu’une bonne quarantaine de minutes après l’heure prévue pour le début de la représentation ; simple détail. Jean-Marie Sirgue, hyper-rôdé puisqu’il défend et joue ce spectacle depuis plus d’une dizaine d’années est un comédien épatant.
Le Théâtre de la Huchette, le samedi à 21 heures. Réservation : 01 43 26 38 99