21 mars 2009

La Rosa Blanca, de B. Traven

La Rosa Blanca, tragédie mexicaine, librement inspirée du roman de B.Traven
Mise en scène d’Adel Hakim, avec Maryse Aubert
Le Mexique, le vôtre, le nôtre, cette indispensable charnière entre deux mondes auxquels nous sommes si attachés. Soit encore une comédienne : Maryse Aubert. De bons et subtils éclairages, une mise en espace très travaillée et une bande-son avec mariachis fascinants. Donc une rétrospective et une leçon d’histoire. Mais on est assez vite perplexe ; la comédienne en tenue masculine : pantalon noir, chemise noire et gilet blanc, du genre meneuse de revue raconte l’histoire du Mexique, de ses guerres civiles et autres révolutions accompagnées de tueries, de son pétrole vital et de la puissance des compagnies qui l’exploitent. Elle est péremptoire, démonstrative, fait les demandes et les réponses et on se demande si c’est toujours une vraie bonne idée d’adapter un roman pour en faire un long monologue aussi peu théâtral qui n’accroche pas beaucoup et d’où l’émotion est vite absente. L’auteur (1882 ou 1890?-1969) ‘engagé’, défenseur du prolétariat, etc. est un être énigmatique aux très nombreux pseudonymes et dont le vrai prénom reste inconnu. Probablement d’origine suédoise il est peut-être même né à Chicago. Il aurait vécu en Allemagne, et a écrit dans la langue de ce pays. Follement admiré par les socialistes et anarchistes de l’époque, traduit en une trentaine de langues, sorte de héros national pour les Mexicains, il ne revendiquait pas, semble-t-il, la qualité de dramaturge. Adapter pour la scène La Rosa Blanca paru en 1929 était ambitieux. Le metteur en scène et sa comédienne s’y sont donnés à fond. Après avoir présenté en octobre 2008 Une chambre à soi d’après Virginia Woolf avec la grande Edith Scob, également seule en scène, le théâtre Artistic Athévains récidive. A vous de décider si la démarche n’est pas un peu périlleuse et le résultat moyennement convaincant.
Théâtre Artistic Athévains, mardi 20h, mercredi et jeudi : 19h, vendredi et samedi : 20h30, samedi et dimanche : 16h. Réservations : 01 43 56 38 32