24 juin 2009

Nuit Blanche chez Francis

Spectacle conçu, réalisé et présenté par Jean-Baptiste Artigas, Guillaume Destrem, Alain Dumas et Didier Le Gouic
Quatre jeunes gens charmants, comédiens sans failles, chanteurs aux voix pleines et chaleureuses se mariant à la tierce, à la quarte : ils sont joueurs de piano ou de toutes sortes de petits instruments, preneurs d’accents qui pimentent et rendent plus gouleyants encore les textes ébouriffants de Francis, inventeurs aussi de jolis tours de passe-passe. Mise en scène rigolote mais millimétrée dans un décor aux accessoires simples quoique parlants telles ces pinces à linge géantes qu’ils sortent de derrière les pupitres où sous la direction du maestro au piano ils sont censés entonner la fameuse mélodie de Beethoven. Leurs partitions ne cessent de s’envoler, feuille après feuille, comme si un mauvais génie… Reprochez-nous après ça d’être pléthorique, mais nous avons tellement aimé et tant vibré ! « Le petit gros nous a bien fait rire » : ce Francis Blanche trop vite catalogué amuseur de service parce que ses longs feuilletons-radio cartonnaient dans les années soixante . Le quatuor qui a fait son choix parmi des textes étranges et poétiques va vite au but. Et on est confondu : Francis Blanche étonne autant qu’un Boris Vian ou que le Jean Cocteau de cette époque pour qui le langage était un ami vigilant certes, mais vous attendant au tournant et susceptible d’être trituré pour exsuder un petit lait gentiment aigre .Ici c’est « la crème de la crème », jongleries verbales, puis textes dits ‘de liaison’, vrais-faux aphorismes en forme de pieds de nez . Les camarades sont devenus des nonnettes avec mini-voiles, dansottant de joie autour d’une Soeur Louise (en fait un barbu de service réfugié au couvent parce que…cela vous rappellerait-il quelque chose ?) Cette ‘trui-te-de-Schu-bert’ était donc aussi signée Francis ?Chers Quatre Barbus et Frères Jacques de nos grands-parents, l’équipe de Nuit Blanche a pris votre relais de façon aussi musclée, burlesque que pataphysique.
Théâtre du Lucernaire, du mardi au samedi à 20h, jusqu’au 1er août. Réservations : 01 45 44 57 34