13 septembre 2009

Revue, sur une idée de Gentry de Paris

Ah, le Casino de Paris !
Son grand escalier éclairé, ses nudités emplumées, ses boys, ses étoiles qui menaient la Revue : Mistinguett, Joséphine Baker, Zizi Jeanmaire, Line Renaud.
Après « Parisline », le dernier grand spectacle du Casino et la dernière revue de Line Renaud, triomphe absolu de 1976 à 1980, brillants et paillettes quittèrent l’institution de la rue de Clichy : le genre ne plaisait plus, dit-on. Peu après , les Folies Bergère elles-mêmes renonçaient à leur vocation. Ces couvents de la frivolité se sécularisaient.
Et puis vint Gentry de Paris, la « poupée de porcelaine », la pin-up glamour , qui donne avec sa revue un des plus flamboyants spectacles qu’ait connu Paris depuis bien longtemps. Loin des dîners-spectacles, où dîner et spectacle communient dans la même médiocrité routinière, cette nuit étoilée de talents et de rêves, à l’élaboration si étrange ne ressemble à rien d’autre.
Invitée d’honneur, la mythique Dita von Teese, égérie fétichiste du photographe Christophe Mourthé , ancienne femme du sulfureux Marilyn Manson, offre deux effeuillages criminels, à décimer la gent cardiaque. Jamais vu cela ! Insoutenable d’érotisme et d’intensité ! Le verre de Cointrau…Le temple chinois enfumé d’opium…Il faut emmener les jeunes gens un peu ambigus voir Dita. Guérison garantie. Revue serait donc un spectacle…familial ?
Pour les amateurs de chanson, Nathalie Lhermitte, superbe interprète, nous comble de « Vie en rose » tandis que des claquettistes insensés nous font vibrer.
Le Monsieur Loyal, un peu poussif, dépare quelque peu dans ce scintillement : trac d’un soir ? Amateurs de grand spectacle, des films hollywoodiens de la meilleure époque, cette mise en scène et en rêves de Philippe Calvario vous comblera.
Courez au Casino de Paris : « C’est ça, la revue ! »

Christian-Luc Morel

Casino de Paris, tous les jours à 20h30, dimanche à 20h00, jusqu’au 17 septembre. Réservations : 08 92 69 89 26