23 juin 2010

Permission de jardin, de et avec Isabelle Ganz

Mise en scène Jean-Pierre Davernon

Comédienne multi-emplois, qui a fait ses preuves dans toutes sortes de domaines, cirques, théâtres, cinéma, télévision…. Isabelle a décidé cette fois de faire semblant de devenir une certaine « Madame Marguerite ». On se souvient de la pièce de Roberto Athayde, créée par Annie Girardeau – artiste culte plus que grisante, encensée par la critique à l’époque – jusqu’à ce que, dégrisé, on se soit rendu compte que le texte valait un brin moins que tripette. « Je suis votre nouvelle maîtresse ». Isabelle Ganz est en robe rouge à vastes jupe et jupons par-dessous qu’elle relèvera systématiquement ; la scénographie simple implique cinq chaises, à gauche, à droite et au milieu de la scène, et sur lesquelles elles se posent alternativement l’une après l’autre. « Bonjour, je suis votre nouvelle maîtresse ».
S’ensuit un discours farfelu, décousu, qui se veut poétique et parfois métaphysique.
Donc un hérisson à sa gauche, un lapin à sa droite, leurs routes à tous deux se croisant plus que régulièrement et Madame au milieu qui, autre Blanche Dubois, finit par aboutir à l’hôpital psychiatrique. D’abord consignée dans sa chambre, elle aura enfin la permission d’aller au jardin, qui sait ? rencontrer les autres pensionnaires.
Un monologue d’une heure dont on sort perplexe, après avoir ri à certaines ‘sorties’ cocasses ou paradoxales.

La Manufacture des Abbesses, du jeudi au samedi à 21h, dimanche à 17h.
Réservations : 01 42 33 42 03
et manufacturedesabbesses.com

jusqu’au 5 septembre 2010.