22 juillet 2010

Si.. je t’attrape je te… mort, d’Olivier Maille

Si je t’attrape je te… mort, d’Olivier Maille
Avec Marie Lelong, Rui Silva, Olivier Maille

Au départ on pense à un cours de théâtre où vos ‘djeunes’ auraient eu pour ‘djob’ de faire des impros déménageantes. Le thème choisi ? tout bonnement la mort. Donc on met en scène un monsieur tout de noir vêtu -voyez tunique, mais quand il la remonte un peu on comprend qu’il n’a pas forcément de sous-vêtements- avec des gants et une faux à la main. Il fiche le bran dans le couple : lui, Franck et elle Caroline qui s’aiment sans s’aimer, mais qui, à peu près normaux, se sont donc probablement aimés.
Ils occupent un logement coupé symboliquement en deux, avec ligne de démarcation mais table d’échecs trônant au milieu. Les comédiens, trois au nombre, survoltés, gigotent un maximum. Il y a des tas d’effets forcément spéciaux, lumières, bruits etc. La voix du comédien qui joue la mort devient cadavérique. On essaie de se débarrasser de lui, il sort à cour, pour re-surgir à jardin la seconde d’après, on ne sait plus qu’en faire.
Lui non plus ne sait plus que dire, et ça repart pour une déversée de discours se voulant gaguesques, néo-pseudo-métaphysico-philosophiques…et quoi d’autre encore ? ah oui : rigolos.
Cela se dénoue quand même à la fin des fins. Montre en main on est restés…combien de temps déjà ? dans ce charmant théâtre à deux salles plus que sympathiques qui a ouvert il y a un an seulement non loin des Folies -Bergère, du Palace et du Théâtre du Nord-Ouest.
Qu’un bon vent attise ces feux… d’une rampe qui semble avoir déjà ciblé un public ravi et hilare. Ce spectacle qui avait dépassé sa 200ème au café-théâtre va continuer de cartonner, n’est-ce pas ?
Théâtre Les Feux de la Rampe, 2 rue Saulnier, Paris- 9éme les lundi, mardi et mercredi à 20 heures, réservations : 01 42 46 26 19