01 octobre 2010

Doit-on le dire, d'Eugène Labiche

Doit-on le dire, d’Eugène Labiche
Z a épousé X, mais X roucoule avec Y, doit-on le dire à Z ?
Surtout quand apparaît l’époux… « Ciel mon mari ! » Mais qu’a donc le ciel à voir avec votre mari, et d’abord qui sont Z, X et éventuellement un inévitable Y ?
Qui sont le - ou la- légitime de qui ? Les vrais prétendus sont-ils ceux que l’on croit, et promettre sa fille ou sa nièce en mariage à un être estimable…encore faudrait-il qu’il soit d’un bon calibre côté revenus. Schéma labichien plus qu’habituel.
L’auteur aime ce qui est juteux et nous avons droit cette fois encore, à des évocations de fromages blancs dégustés à Bondy, d’oeufs au plat intolérables si servis tièdes, et d’une crème au chocolat à l’intérieur de laquelle se serait faufilé un hanneton. Un coq a décidé que c’était à lui de couver les œufs de sa femelle… mais dans des cannes creuses ont été insérés des messages destinés à celles que l’on convoite, mais qui seront lus par les personnes qu’il ne faudrait surtout pas. La dame de vos pensées serait-elle… plutôt rondelette ? Oui, mais « l’inconduite engraisse ».
Enchaînements de sketches au fil conducteur ténu (est-ce le résultat de la collaboration de Labiche avec ses collaborateurs et autres ‘nègres’ ?) mais succession de vrais-bons intermèdes. Ce qui nous vaut des fou-rires au détour de chaque scène : gesticulations, contorsions, pirouettes de comédiens survoltés qui se donnent et chantent à fond la caisse.
Marie-Véronique Raban est une redoutable Tante Blanche, cette pulpeuse qui se laisserait bien épouser par un homme exotique, marquis de surcroit. Lui c’est Rui Ferreiera, accent hispanique intempestif et œil ravageur, il explose sur scène : caramba !
Guila Clara Kessous qui met le tout en scène est une promise qui a du caractère et, comme sa tante Blanche, une voix fort jolie. Leurs camarades se déchaînent, chantant à tout va. Antoinette Guédy, à l’œil bleu dévastateur est le notaire - personnage aussi nécessaire qu’intempestif - et la jolie pianiste à l’arrière-plan sourit finement. Gageons que vous-autres rirez énormément.
Théâtre du Nord-Ouest, dans le cadre de l’Intégrale Labiche, jusqu’en mars 2011. Dates, horaires et réservations : 01 47 70 32 75