04 octobre 2010

La douceur du velours, de Christine Reverho

La douceur du velours, de Christine Reverho
Mise en scène : Panchika Velez, assistée par Julien Reynaert, avec Sophie de la Rochefoucauld.
Au centre du plateau un canapé, vrai-faux divan pour psy d’avant l’invention de la psy, ou presque - paquebot éventuellement contemporain d’un Titanic. Première fascination de ce spectacle : la jeune femme qui y est installée (réfugiée ?) n’en descendra surtout pas.
Camille s’est mise à faire son cinéma. Accent populo; entre ces chips provenant sûrement de la supérette du coin qu’elle grignote compulsivement, elle se raconte. Cela ressemble vite aux confessions d’une minette plutôt rigolote : ben… bon… d’accord… le boulot (elle est coiffeuse)…et puis mes amis, mes amants et mes emmer… le tout livré de manière plus qu’anecdotique, avec intermèdes constitués par des musiques de Janis Joplin.
Les bruits, d’abord sourds ou saccadés, se sont faits dérangeants. On comprend qu’il s’agit d’un compte-à-rebours dont on sent qu’il va déboucher sur quelque chose de sinistre.
Sur le dos de son canapé, Camille a posé une tête en plâtre coiffée d’une perruque qu’elle peigne amoureusement et systématiquement, voilà et re-voilà votre joli chignon vu de dos.
La suite ? le récit d’une femme abusée, battue par ces compagnons auxquels elle a fait confiance et surtout le dernier.
Sophie, moins enjouée, plus monocorde et ayant enfilé une sorte de camisole ou tenue pour salle d’opération, est de nouveau debout sur son canapé ; la sculpture avec chignon nous fait maintenant face : c’est une Camille aux traits ravagés par la vieillesse et la douleur.
L’auteur avoue s’être inspirée de la confession d’une femme victime de violences conjugales, et effectivement nous avons l’impression qu’elle nous livre ce témoignage presque sans l’avoir ré-écrit ou retouché. Il se veut touchant…
Sophie de la Rochefoucauld, qui a notamment joué à la télévision un rôle de femme battue dans ‘Retrouver Sara’, vous propose ce spectacle de femme généreuse et engagée.
Théâtre des Mathurins, du mardi au samedi à 19 h, jusqu’au 22 octobre. Réservations : 01 42 65 90 00