11 octobre 2010

L'affaire de la rue de Lourcine

L’Affaire de la rue de Lourcine, de Labiche
Mise en scène de Nicole Gros
Pièce rocambolesque et qui carambole, avec peut-être même des relents de cet Edgar Poe qui aimait les énigmes et les crimes, virtuels ou non. Elle fait des pieds de nez à cet auteur, son aîné de seulement six ans, parce que l’alcool en est le personnage principal, lequel peut faire de la vie alternativement un rêve, un cauchemar ou inspirer à un auteur un avant-polar.
L’essentiel est de se réveiller dans le bons sens, tout pourrait-il donc recommencer ? et puis tant qu’on a la santé … A la bonne vôtre !
Un mini-décor, fignolé : cheminée aux proportions gracieuses et sa tablette juste au-dessous, sur laquelle on peut déposer toutes sortes d’objets anodins, symboliques ou surréalistes, et ces rideaux aux bonnes couleurs qui s’entrouvrent pour que des personnages qui ne devraient surtout pas être sur scène ensemble y débarquent pourtant nous prenant à témoins de leurs déconvenues.
Comédiens et comédiennes, tous excellents, bougent et gesticulent : une façon de plus de dénoncer trop d’absurdités habituelles. Mais quand ils chantent ensemble cela se fait si joliment.
La pièce pétarade en un acte et vingt-et-une scènes.
Théâtre du Nord-Ouest, dans le cadre du cycle Labiche, jusqu’en mars 2011 . Dates, horaires et réservations : 01 47 70 32 75