12 novembre 2010

Sacrifices

Sacrifices, de Nouara Naghouche et Pierre Guillois
Sur le grand plateau vide aux rideaux de scène noirs de l’immense salle Renaud-Barrault, la dame aux cheveux trop courts mais aux formes archi-aguichantes est sonorisée. Donc vous ne raterez pas une syllabe de ce qu’elle va vous raconter : soit l’enfance, l’adolescence et la suite d’une AA comprenez : Alsacienne Algérienne. Pardon, mais AA renvoie aussi à AAAAA : Association Amicale des Amateurs d’Andouillette Authentique , évidemment pas halal. Donc, même si Nouara joue un peu une ‘nunuche’ que ses camarades plus ou moins racistes, simplets et simplettes ont mal comprise, malmenée ou même encore mâle-menée, Elle, vraie fine mouche, les a répertoriés et fichés. Et ils ont vite fini par l’amuser , cette Elle qui n’est surtout pas une ‘andouille’. Dérisions, parlottes et reparlottes .Rappliquez les copines : Zoubida, Marguerite et Marie-France…vos problèmes banlieusards habituels pourraient-ils être décrétés existentiels ? mais ce spectacle n’est-il pas d’abord destiné à donner bonne conscience à son public ?
Nouara Naghouche bouge mieux que bien , se trémousse , danse et chante enfin, soit un défouloir de sentimentalité.
Théâtre du Rond Point, jusqu’au 28 novembre à 18h30 Reservation 01 44 95 98 21