21 mars 2011

Dans la joie et la bonne humeur

Dans la joie et la bonne humeur ou comment Bruno a cultivé un hélicobacter pylori de Sylvain Levey, mise en scène Pierre Vincent
Le théâtre est au fond d’une impasse dans ce quartier attachant où se côtoient ateliers d’artistes et petites manufactures et que, le soir, leur boulot terminé, les artisans n’ont pas déserté puisqu’ils sont remontés à l’étage pour dîner en famille. Dans cette Boutonnière, que l’on gagne grâce à des escaliers extérieurs et qui a hébergé tant de spectacles de qualité, vous irez « dans la joie et la bonne humeur » assister à une pièce qui est un emberlificotage mouvementé d’une demi-douzaine de scénarios aux épisodes touchants dont on ne sort pas indemnes. Chaque séquence ne dure qu’une poignée de minutes et la suivante intervient à la suite d un épisode musical fort: le guitariste de choc est aussi un jeune homme au sourire énigmatique qui manie une puissante machine à sons. Cinq comédiens, tous étonnants dans plus de cinq rôles chacun avec des textes-partitions symétriques, répétitifs ou pas : c’est ‘notre’ monde de l’entreprise avec ses réunions d’actionnaires où règnent les décideurs- évacuateurs de non-performants et où rien ne put être remis en question, sinon c’est mort, suicide … ou simple hélicobacter pylori (ouvrez un dictionnaire récent ou foncez sur l’Internet).
Bémol : les personnages s’interrogent : « Pourquoi on fait tout ça ? » et constatent « Le temps file comme du sable entre les doigts …»
L’équipe traverse et re-traverse la scène en costumes stylisés jusqu’à en devenir gaguesques et. nous aimerions tant que le temps ne file surtout pas.
Théâtre de la Boutonnière, 25 rue Popincourt, du lundi au samedi à 20 heures.
Réservation : 01 43 55 05 32 et laboutonniere@gmail.com