17 avril 2011

Le piano rouge,

Adaptation de Christiane Marchewska d’après le livre de Tosca Marmor
Mise en scène de Marine Gandibleu, avec Agata Rabiller et Christiane Marchewska
Le livre de Tosca Marmor ( un pseudonyme ?) est très épais, comme nous le confie Christiane Marchewska . L’ayant découvert par hasard et aimé d’emblée, elle et son équipe nous le proposent sous forme de spectacle court mais dans une mise en scène originale et réaliste : une partie des spectateurs sont assis sur scène, devant des petites tables de bistrot évoquant celles du fameux café-terrasse du Jardin du Luxembourg, dans les années 1955-1965.
La serveuse en mini-jupe d’alors vive, jeune et pimpante apporte les boissons. Christiane Marchewska en gracieuse robe mi-longue est installée à une table à l’avant-scène : décalage voulu. Voix musicale, tour à tour chaude, suave, neutre ou simplement dramatique, gestes gracieux elle s’est mise à évoquer Tosca, femme généreuse au parcours bouleversant. Née dans une famille juive, dans les années 1940 elle et sa famille subissent tout ce que nous ne connaissons que trop ou peut-être pas encore assez. Leur itinéraire : Kiev, Vienne, Auschwitz, Ravensbrück, soit la déportation, les tortures, le sadisme d’êtres monstrueux, des marées de sang, une mort qui rôde mais rend la vie plus désirable et plus belle encore. Elle cite des chiffres, donne des dates, et en contrepoint la gentille serveuse intervient chantant des airs guillerets et optimistes rendus populaires par Sacha Distel, Dalida, Sylvie Vartan, Nino Ferrer ou Régine, tous formés par Tosca. En effet telle est la deuxième vie de celle qui , rescapée des camps de la mort, a décidé d’aller vivre à Paris pour y devenir le professeur de chant - elle sait qu’elle en a les capacités- de ces stars dites « de variété ». La dame qui a tant souffert a perdu toutes traces de ce fils qu’elle évoque, invoque et dont elle nous montre la photo. Pourtant pas un instant le spectacle généreux ne vire au mélo.
Théâtre du Nord-Ouest, dans le cadre du cycle Sartre, Camus, De Gaulle et la politique. Jusqu’au 31 décembre 2011.
Dates et réservations : 01 47 70 32 75 et www.theatredunordouest.com