23 mai 2011

Une liaison pornographique

de Philippe Blasband
Mise en scène d’Olindo Cavadini, avec Françoise Dehlinger et Jean-Paul Cessey.
Du même auteur, il y eut en 1993 « Une chose intime » laquelle préludait à cette œuvre-ci, qui aurait pu aussi s’intituler « Voyez voyeurisme ». Mais pour nous, ce spectacle serait plutôt « rentrez chez vous, il n’y a rien (ou vraiment rien eu) à voir ». Quant à la liaison?…
Un petit pépé et une petite mémé malins, c’est sûr, ne se sont pas forcément rencontrés sur facebook et la clique. Re-surgissement d’une libido torride puisque, et cela est bien connu, à leurs âges ils sont en manque de ce que l’on nommait joliment autrefois des parties de jambes en l’air. Notez qu’ils auraient pu se rencontrer au bistrot du coin devant un bon bock (l’auteur étant belge) pour faire simplement des mots croisés, lire et commenter les quotidiens posés sur le comptoir.
Au centre de la scène un panneau de tissu blanc où seront projetées des séquences vidéo remuantes. A votre gauche et à votre droite un joli musicien et une très séduisante musicienne : violoncelle et contrebasse qui ponctuent et précèdent le texte et interviennent délicieusement, surtout quand Lui et Elle ont disparu.
Mais, au final, que retenir de cette évocation de petites pratiques et manipulations hygiéniques pour soixantenaires émoustillables ?
Théâtre du Guichet Montparnasse, mercredi, jeudi, vendredi, samedi à 20 h 30. Réservations : 01 43 27 88 61