30 octobre 2011

La Ballade de la geôle de Reading

d’Oscar Wilde
Avec Jean-Paul Audrain, au piano Monica Molinaro
Au départ une musique tendre et réconfortante d’Erik Satie. Devant son piano, dos au public Monica nous fait aimer sa longue natte féerique et son profil gracieux quand elle se tourne vers l’homme venu investir la scène côté cour. Ils vont se partager Oscar mais le plus wildien des deux ne sera pas forcément celui sur lequel vous auriez misé. La musicienne nous convie à des envolées lyriques, romantiques, tendres ou cocasses selon ses compositeurs de dilection. Son partenaire, concentré, calme, presque recueilli, souhaite nous faire re-découvrir un Oscar à l’intelligence fulgurante mais en danger d’être détruit par le passage à vide de cette prison, « caveau du désespoir » dont il n’émergera pas indemne, mais : « qui a vécu plus d’une vie doit éprouver plus d’une mort ».
Les musiques se succèdent et on aime les jolis gestes de Monica prenant ses partitions pour les déposer élégamment sur le haut du piano ; quant à son dernier « morceau » elle nous le joue… sans partition.
Cependant ce Wilde devenu notre Wilde est de plus en plus lucide et métaphysique. Sa poésie musicale est lumineuse et ses paradoxes apparemment imposés, incontournables, se révèlent nécessaires et salvateurs. Jean-Paul Audrain et Monica Molinaro vous prendront tous deux par la main et par le cœur.
Que tenter de vous dire de plus ? Allez aimer cette Ballade au Théâtre du Nord-Ouest.
Théâtre du Nord-Ouest, dans le cadre du cycle Sartre, Camus De Gaulle et la politique.
Jusqu’au 31 décembre. Dates et réservations : 01 47 70 32 75 et www.theatredunordouest.com