18 février 2012

Noces, fantaisies nuptiales pour quatre acteurs, un coup de foudre, une autruche, un tank et une banane

Textes de Laurent Contamin, Benoît Szakow, Carlotta Clerici, Roland Fichet, Dominique Wittorski, Luc Tartar et Carole Thibaut
Mise en scène de Gil Bourasseau et Cécile Tournesol.
Avec Eric Chantelauze, Ludovic Pinette, Anne de Rocquigny et Cécile Tournesol.
Deux hommes, l’un grand et svelte, un autre qu’il l’est moins et un brin chauve. Deux femmes : l’une petite, chouchoute blonde très véhémente, l’autre plus grande, brune aux cheveux courts et qui se voudrait plus hiératique : bref quatre comédiens sidérants dans un décor-prétexte qui n’en est presque pas un et d’où ils sortent précipitamment pour y rentrer à nouveau et faire le tour du plateau comme des gosses - avec ou sans trottinettes - faisant obstinément le tour du square d’à-côté. Du rythme : il en fallait pour faire exploser un pareil méli-mélo gaguesque composé de textes dérangeants, surréalistes, ubuesques, donc réalistes, cruels voire attendrissants ou les deux.
Bruitages rigolos, effets sonores perturbants, musiques d’ambiance(s), airs connus, imitations de pseudo-chanteurs aujourd’hui septentenaires avec des ports de voix à la Eddy-quelquechose ; non, ne nous dites surtout pas que le grotesque et la caricature (sans méchanceté cependant) sont de la partie, nous serions d’accord. Et si vous trouvez que la « dernière séance » pardon : la dernière séquence mélodramatique est un peu longuette, faites-le savoir à l’équipe détonante et édifiante de ces noceurs affriolants qui ont fait hurler d’un jeune et joli rire la salle le soir de leur générale de presse.
Théâtre de Belleville, jusqu’au 8 avril, du mardi au samedi à 21 heures, dimanche à 17 heures : réservations : 01 48 06 72 34