22 juin 2012

Oleanna, de David Mamet


Texte français de Pierre Laville , mise en scène de Patrick Roldez
Avec Marie Thomas et David Seigneur

Soit Lui : John professeur reconnu avec promotion en vue, époux et père comblé, venant d’emménager dans un lieu charmant et choisi en famille. Versus Elle : Carol, étudiante en attente d’évaluation et donc de reconnaissance. Entre eux une table lourde et si redoutable qu’on pourrait la qualifier ‘d’opération’. Posé dessus un appareil téléphonique à l’ancienne et au son strident qui court-circuitera leur dialogue qui n’en est pas toujours un puisque souvent ils ne s’écoutent pas, tous deux se racontant chacun de son côté et à son rythme. La personne qui appelle John est son épouse, anxieuse parce que ce jour-là ne respectant pas ses horaires il n’est pas à la maison. Tout peut donc démarrer. Très fines musiques et noirs joliment dosés. Balle de match ? Retour en arrière : oui, le prof a eu du mal à arriver où il est parce que « les examens sont conçus par des imbéciles ». Serait-il au bord de la dégringolade ? Elle le guette montant systématiquement au créneau et le bouscule l’amenant à dire ses échecs et ses faiblesses. A la fin ils seront face à face en chemises blanches, Elle derrière le bureau et lui devant ; le manège a tourné, ce qui devait arriver est arrivé, le donneur de leçons démasqué est K.O. Ils en seront venus aux mains, ce qui pourrait le faire condamner et conduire à sa destitution avec procès à l’appui puisque nous sommes dans un pays aux principes anglo-saxons : un homme  qui met la main sur une femme face à lui mais qui n’est pas son épouse légitime peut être poursuivi pour « harcèlement sexuel ».
Le score : ni Lui, ni Elle ne sortiront intacts de cette confrontation aussi intelligente que lucide et forcément cruelle. La véhémence élégante de la comédienne, l’énergie percutante de son partenaire ainsi que son charme font de ce spectacle, repris dans ce Lucernaire de dilection, une réussite qui éclaire la fin d’une saison parfois chaotique.
Le Lucernaire, jusqu’au 1er septembre, du mardi au samedi à 20 heures, réservations : 01 45 44 57 53.