31 juillet 2012

Les Amoureux, comédie de Goldoni

revisitée par Julien Delbès
Goldoni nous dédie des jeunes filles, des jeunes dames ou encore des jeunes messieurs exacerbés avec « querelles, cris, mouchoirs déchirés, glaces brisées, couteaux tirés ».
Plus des jalousies éventuellement légitimes capables d’engendrer des violences irresponsables. Sur la scène ils se déchaînent, s’envoient au tapis, culbutent et roulent à terre ; récupérés par les coulisses, ils en sont recrachés. Certains se sur-déguisant. Mais Elle, ravissante numéro un, est en légère robe bleue et escarpins tout aussi bleus et sa sœur est en tenue et souliers très rouges. Quant à lui, le prince-décideur, il a opté pour un noir intégral ! Et que dire de l’histrion de service, ce manipulateur commentateur en blanc intensif et encore de la servante, forcément légère, voyez noir et blanc, et de celui qui en pantalon marron et chemise neutre la fricotera ? Que dire encore des lumières rouges flashant à jardin qui rendent les didascalies quasi-infernales, et de ces autres-là, très bleues à cour ? Lui et Elle s’aiment, mais le savent-ils, le comprennent-ils et combien de temps leur faudra-t-il pour s’aimer vraiment ? Quant à vous, en quelques instants vous leur tomberez dans les bras et adorerez ce que l’équipe de la compagnie alacompote fait de son Goldoni.
Théâtre le Funambule Montmartre, du mercredi au samedi à 20 heures, dimanche à 16 heures. Réservations : www.fumambule-montmartre.com et 01 42 23 88 83