06 septembre 2012

Il était une femme sur les ailes de l’amour

Chant : Françoise Pons. Accordéon : Piotr Odrekhivskyy. Mise en scène : Jaques Dutoit. Nouvelle version de ce spectacle musical qui comportait une Bergère dans sa version première donnée à l’Aire Falguière et que nous avions aimée (Notez que Falguière rimait joliment avec bergère). Cette saison, à Montparnasse, la première a eu lieu à guichets fermés et nous y avons aimé de nouveau cet itinéraire en huit séquences d’un homme vite tombé « sous le coup de l’amour », et qui a appris à aimer à ses risques et périls. Désirs, séductions, jeunesses éphémères, inconstances, séparations voire violences éventuelles, abandons et vrai(s) deuil(s)…mais, coup de théâtre final : «La femme sait se défendre et s’amuse de tout». Donc de la bergère à son «Monsieur le loup» (voyez cette variation de Giacomo Zani sur un thème d’Offenbach, texte de Gripari qui conclut le spectacle) qui pourrait être en fait un gentil chien-chien de berger. Une fois encore Françoise Pons étonnamment lyrique, poétique et gracieuse nous remue vraiment. Piotr, au centre du plateau, la cadre ou la suit avec son accordéon aux séquences parfois exotiques ; son sourire et son regard se font tendrement ravageurs.
Guichet–Montparnasse, à 19 heures les mercredis et vendredis, jusqu’au 28 décembre. Réservations : 01 43 27 88 61