12 octobre 2012

La dernière bande, de Samuel Beckett

Mise en scène d’Alain Françon, avec Serge Merlin.
Dans une pénombre résolument métaphysique le comédien rageur et râleur à la voix plus que rauque jette systématiquement à terre tout ce qui encombre sa table de travail, soit les anciennes bandes de son compagnon : un vieux magnétophone. Titubant, il se dirige vers une mini-coulisse lumineuse où il aurait pu faire une vraie pause, se rassurer et nous avec. C’est plutôt raté. Mais le numéro d’acteur de l’époustouflant Serge Merlin ne l’est pourtant pas.
Théâtre de l’Œuvre, du mardi au samedi à 21 heures, dimanche à 16 heures. Réservations : 01 44 53 88 88