22 octobre 2012

Vis ma vie, d’Emmanuel Darley

Mise en scène Yves Chenevoy.
Avec Bruno Allain, Claudie Arif, Brice Beaugier, Malika Birouk,Yves Chenevoy.
Fable politique selon la Compagnie Chenevoy ; l’auteur lui a commandé cette pièce qui fait se côtoyer, voire cohabiter des lièvres et des tortues, alias zurbains et ruraux. Qu’ont-ils en commun, à se dire, à s’apprendre et comment sauront-ils s’apprécier ou s’aimer ?
Vaste sujet. Le décor est impressionnant, astucieux, mais d’abord superbe. Il nous met au vert grâce à des panneaux en tissus où des milliers de hautes herbes nous oxygènent l’âme et le cœur et nous font décoller. Très vite les comédiens se mettent à déménager des cubes en bois qui ressemblent à d’énormes dés, (mais « Dieu ne joue pas aux dés » comme nous ne le savons que trop), ils passent à travers les panneaux qu’ils manipulent et triturent avec de plus en plus de célérité.  Comme pour nous mettre en danger, tout en nous rappelant qu’il faut raison garder. Tout s’emballe et ça ‘déménage’ au propre comme au figuré. Mais les comédiens ont l’air de s’amuser comme des petits fous, ils aiment leurs partitions qu’ils nous dédient en quatrième vitesse ; les costumes sont délirants et les lumières superbes. On en sort estourbi. Un message à coloration métaphysique est-il passé ? Sans doute mais lequel… à vous de le dire.
Vingtième Théâtre, du mercredi au samedi à 19 heures, dimanche à 15 heures, jusqu’au 25 novembre. Réservations : 01 48 65 97 90.