20 janvier 2013

Le Bal, d’Irène Nemirowski

Adaptation et mise en scène de Virginie Lemoine
Avec Lucie Barret, Brigitte Faure, Serge Noël, Françoise Miquelis, Michel Tavernier
On est à la Huchette, cet endroit mythique indispensable à tous les étudiants qui y font escale dès leur premier séjour à Paris. C’est un lieu où l’on a aimé tant de chefs-d’œuvre et où un soir nous nous sommes trouvés assis à côté d’Eugène Ionesco venu assister à la combientième-déjà représentation de sa Cantatrice chauve et de sa Leçon. La Huchette au plateau minuscule où l’on imagine que ne pourrait s’y produire qu’une paire de comédiens, accueille Le Bal d’Irène Nemirowski. Cinq interprètes et des décors minimalistes mais changés, échangés et interchangés par la troupe dans un semi noir : c’est presque de la prestidigitation. Donc Monsieur et Madame… Kampf (Mein Gott !) devenus richissimes ont convoqué le Tout-Paris qui compte à un bal pharamineux. Tout est prêt : deux domestiques stylés sont au garde à vous, aux ordres; on attend fébrilement les invités. Personne ne viendra. Cherchez l’erreur ? Leur fille Antoinette, quatorze ans, dont ils se soucient comme d’une guigne et qu’ils ont reléguée dans les pattes dangereuses de sa professeure de piano arrive pour tout déménager, au propre autant qu’au figuré, et faire tout basculer. Monsieur-père ne cesse de cligner des yeux tellement il se sent dans un mauvais scenario, Madame est devenue hystérique. Les superbes gâteaux et friandises qu’ils avaient fait déposer sur des tables nappées d’un blanc immaculé vous regardent dans les yeux : le surréalisme est forcément chez lui à La Huchette ! Merci à Virginie Lemoine qui signe une mise en scène ébouriffante.
Théâtre de La Huchette le lundi à 19 heures, jusqu’au 28 janvier. Réservations : 01 43 26 38 99.