12 mai 2013

« Une plume au vent d’ouest » de Julien Gracq

Mis en voix par Eric Chartier
Vous serez peut-être intrigué par ce « mis en voix », mais Eric Chartier nous confie que l’oralité est « un art à part entière » et nous le démontre brillamment. Ce seul en scène est servi par un « sacré phénomène », selon Télérama. Chacun des mots qu’il nous dédie et nous confie a du poids, du son, de la grâce, mais surtout de la lumière. Il vous fait décoller, atterrir, vous recueille en vous réconciliant avec le monde et l’existence. Et vous bénissez Louis Poirier alias Julien Gracq, homme né au cœur de notre France, mais le cœur est bien à gauche de la poitrine comme le sont ces pays calés contre la Bretagne. Et que dire de la cité de Nantes fief et lieu de naissance de cette Duchesse Anne qui devint tour à tour reine de tant de pays voisins de la France et disparut tellement tôt que nous en resterons toujours orphelins. Nantes… Eric Chartier nous la fait découvrir et redécouvrir. Bien sûr, grâce à lui nous en tombons amoureux. Eric Chartier habite magistralement la petite scène du Théâtre de l’Ile Saint Louis : peu de gestes et de déplacements, pourtant le romantisme et son frère indissociable le surréalisme sont au rendez-vous et abolissent le temps. Vous sortez de là pour replonger dans un Paris bruyant, rageur où il pleut. Oui mais quand « il pleut sur Nantes… » c’est autre chose. Donnez la main à vos amis et amenez-les au Théâtre de l’Ile Saint Louis un mercredi, un jeudi, un vendredi, un samedi à 21 heures, ou encore un dimanche à 17 heures 30.
Théâtre de l’Ile Saint Louis-Paul Rey, 39 quai d’Anjou. Réservations : 01 46 33 48 65.