04 juin 2013

Le Colonel Oiseau, de Hristo Boytchev

Mise en scène Maryan Liver
Avec Julien Antonini, Julien Aulon, Clotilde Castaing Débat, Emile Feltesse, Mathias Kellermann, Ludovic Lemarchand, Sébastien Peyrucq,
Michaël Msihid.
Sur le plateau et ensuite dans la salle ils sont huit tour à tour ou ensemble qui servent cette pièce burlesque… funam-burlesque ! qui vous ravira, comme elle continue de le faire partout où elle est jouée. Dans les Balkans aussi, où l’auteur est né Bulgare, et où la guerre du Kosovo a mis un temps toutes sortes de compteurs à zéro. Donc un asile de fous abritant sept messieurs apparemment autistes donc perturbables et une jolie jeune dame à problèmes existentiels résolvables. Leur soigneur est un docteur en manteau classique qu’il boutonne mal : reniant celui du milieu, et qui n’est médecin que quand il ne se shoote pas. D’ailleurs ses patients ne sont surtout pas fous mais seulement… différents et originaux, alors pourquoi les avoir relégués là ? Arrive un militaire en uniforme splendide, il serait envoyé par une association genre « aide humanitaire ». Il embrigade les huit prisonniers, leur fournit des uniformes et les fait défiler. Les voilà qui se racontent de manière touchante et cocasse. On ne vous dit évidemment pas comment cela se termine, mais on vous promet que vous applaudirez à tout rompre et sortirez du Funambule avec le besoin de faire marcher le bouche à oreille qui fera en sorte que les hommes volent « avec leur esprit » comme l’oiseau le fait avec ses ailes. Notez aussi que les horaires séduisants de ce spectacle vous permettront d’aller ensuite en parler avec ceux qui vous ont accompagnés dans les très sympathiques bistrots de ce côté de Montmartre.
Le Funambule Montmartre à 18 heures, samedi et dimanche. Jusqu’au 30 juin. Téléphone : 01 42 23 88 83