10 juin 2013

Le Dindon, de Feydeau

Mise en scène de Philippe Adrien
Avec son équipe d’une vingtaine de comédiens
Le gallinacé fait recette : comptez le nombre de représentations données depuis que le metteur en scène a décidé de le faire glouglouter. On espère que notre Philippe Adrien en est fier comme un… dindon. Un vaudeville ne se résume pas, ne se raconte pas mais c’est merveilleux quand il dure plus de deux heures. Mais heureusement que les débuts sont lents sinon, bien avant la fin, les yeux exorbités, vous auriez roulé sous votre fauteuil obligeant le ou les pompiers de service à intervenir. Bien sûr il n’est question que de changements de partenaires quand des conjoints s’entre-soupçonnent d’adultère, mais ici les messieurs sont aussi grotesques que les dames, dont certaines sont « fêlées », voire « toquées », donc mentalement atteintes. Les décors valsent et tournaillent follement sur la scène vous faisant pousser des « oh ! » et des « ah ! ». Les costumes sont d’une authenticité souhaitable, les souliers et les chaussures à talons de tous vous font décoller.
Théâtre de la Porte Saint Martin, du mercredi au vendredi à 20h, le samedi à 16 h 45 et 20 h 30, le dimanche à 15 h. Réservations : 01 42 08 00 32 ou 0 892 68 36 22.