18 septembre 2013

Un concours de circonstances

De Catherine Verlaguet, mise en scène : Anne Bouvier, collaboration artistique : Pierre Helie, avec Mélanie Marcaggi et Alban Aumard. Musique originale : Dana Boulé
Notez que la production s’appelle « p’titepeste » et nous nous frottons les mains nous demandant ce que ces astucieuses ont pu fricoter. Si vous vous êtes installé au premier rang vous aurez tout de suite les pieds pris non pas dans un tapis mais dans des draps blancs destinés à un lit gigantesque et imaginaire qu’un couple va investir de façon aussi dérisoire que délirante. Objets symboliques qu’ils ont choisis pour vous faire grimper aux rideaux : des balles, des ballons lesquels symbolisent ceux qu’on offre aux enfants dans les foires et qu’ils lâchent volontairement ou malencontreusement… mais revenons à l’« intrigue ». La jeune et jolie Julie est mère de trois enfants et Salomon, malgré sa 'sagesse' est malheureusement stérile. Que faire à part se mettre 'en ménage' et réaménager l’existence puisque nos amis ont tout à l’envers et l’envers de tout. Les comédiens charnels et généreux nous emballent. A la toute fin des fleurs énormes surgissent de derrière ce meuble central qui a servi de quoi déjà? Presque à tout ! Le rêve ne s’achèvera pas, même si une boucle est censée être bouclée. Parce qu’au Ciné-théâtre 13 les rêves ne s’arrêtent jamais.
Ciné XIII Théâtre, jusqu’au 20 octobre, du mercredi au samedi à 21 heures 30, dimanche à 16 heures. Location : 01 42 54 15 12.