11 octobre 2013

Blanche-Neige et les sept nains - le spectacle musical de Guy Grimberg

Adaptation de Julie Manoukian
Musique : André Manoukian, chorégraphie : John Nus, décor et costumes : Guy Grimberg, lumière  : Rémy Nocollet, son : Virgile Hilaire, animations vidéo : Renaud Chabrier et Pascal Minet, coach vocal: Patrick Samuel.
Cela se donne rue de la Gaité la si bien nommée car au sortir de ce théâtre-ci une vraie joie est là : voyez les frimousses de ces poussins et poussines qui ont court-circuité une séquence-télé, cette vraie- fausse nounou qui les intoxique depuis…. L’après-midi où nous y avons découvert cette petite merveille, la salle était pleine (900 places) et les applaudissements enthousiastes justifiés. Les décors, les costumes, les musiques, le rythme de toute l’affaire, sa chorégraphie, les animations vidéos poétiques et oniriques : il nous faudrait tant de superlatifs… Renonçons : ils confisqueraient les souvenirs et la neige qui guette nos montagnes ce début d’automne serait grise et nous autres dégrisés. Mais cette Blanche-Neige n’est pas une blanchisseuse, sa servante n’est pas un personnage secondaire, les messieurs que la jeune femme de neige embrasse et qui la feront renaître après que la pomme empoisonnée de sa belle-mère l’aura supprimée sont superbement sexy. Ses sept copains-nains dansent, jouent des instruments pétaradants. La reine, cette rouée, est en robe d’un rouge-sang style flamme satanique. Le miroir central devant lequel elle se réfugie est habité par l’énorme visage d’un homme qui lui redit qu’elle n’est pas la plus belle femme au monde. Et c’est reparti pour plusieurs tours. Les gamins et gamines fascinés rêvent : cela s’entend presque, et nous autres aussi, peut-être plus encore. Préparez-vous à décoller avec vos loupiots. Et champagne chère équipe Grimberg.
Bobino, les samedis et tous les jours de vacances scolaires à 14 heures. Réservations sur www.bobino.fr ou 08 2000 9000.