15 octobre 2013

Fureur, de Victor Haïm

Avec Benjamin Bollen, mise en scène de Stéphanie Wurz
L’auteur a créé sa pièce en 2011 au mythique Petit Hébertot et son 'benjamin', jeune comédien étonnant la reprend à cet épatant Essaïon. Sa silhouette, son regard, sa gestuelle et le fait qu’il ait été choisi par Steven Spielberg pour être la voix française de Tintin au cinéma vous séduiront. Il a besoin d’une fameuse perruque pour ressembler à ce chef d’orchestre d’âge mur, patron casse-pieds et machiste qui vient de se faire désavouer par ses musiciens, parce que place aux jeunes et retraite pour les autres, allez ouste ! Fureur… non, il n’est surtout pas question d’un certain Adolf, mais Victor nous propose un texte plus que vengeur sur fond de répétition de la Symphonie pastorale de Ludwig. C’est jubilatoire.
Théâtre Essaïon les lundis à 19h30 jusqu’au 17 mars 2014, réservations : 01 42 78 46 42.