01 octobre 2013

Nana, d’après Zola

Adaptation, mise en scène et interprétation : Céline Cohen et Régis Goudot ; régie, son et lumière : Stanislas Michalski ; création lumière : Philippe Ferreira ; décor et accessoires : Sha Presseq.
Performance : faire d’un roman de 300 pages un spectacle d’une heure dix dont vous sortirez comblés par ce qu’en a fait ce couple de comédiens musiciens chanteurs. C’est un hommage au romancier, à la littérature, bien que cette version fabriquée pour une petite scène décolle comme un avion du genre 'jet' pour atterrir mélodramatiquement. Un certain Émile dans sa tombe doit se retourner de joie, leur dédiant une note optimale. Qu’il nous pardonne d’avouer que nous en faisons autant dans cette salle du Lucernaire où le plateau est couvert d’une douzaine de tapis précieux à la dominante toute aussi rouge que l’est le canapé où toutes sortes d’ébats archi-érotiques vont vous séduire. Ils sont voulus par une « nana » conduisant ses amants par le bout du… Serait-ce de bon goût de vous redire la saga d’Anne Coupeau, mère à 16 ans d’un petit Louiset qui sera la cause de sa mort-à elle puisqu’il l’a contaminée: maladie honteuse. Soit une avalanche d’amants-clients aussi prestigieux que célèbres mais parfois très 'coincés' (doux Jésus !) de cette grande prêtresse-maîtresse des sexes. Céline Cohen arbore un sourire ravageur en permanence, Régis Goudot incarne ses innombrables partenaires, hommes plus ou moins nobles ou même étrangers qui rêvent d’elle et auxquels elle fera tant de bien : voyez caleçons et ce qui peut fricoter dedans. Mais côté âme ? Céline joue de l’accordéon et tous deux chantent tendrement et divinement, alors ?
Au Lucernaire, du mardi au samedi à 21 heures 30, dimanche à 17 heures. Réservations : 01 57 34 45 44.