27 octobre 2014

L’écrou, de Grégory Goutay

Mise en scène de Richard Fériot
Avec Eva Provence, Michel Grand et Grégory Goutay

Un écrou qui vous serre, vous visse le cœur. Grérory Goutay en a écrit ce texte dont il joue le rôle principal ce qui est une jolie gageure. Un écrou ce serait aussi une vis d’assemblage… L’auteur a voulu pour décor un non-lieu, avec au fond du plateau un banc juste bon à accueillir deux personnages. A cour, sur le sol une sorte de matelas de fortune, du genre de ceux qu’on sort d’un placard pour le célibataire qui a mieux à faire que d’y accueillir pour la combler une femelle désirable, aussi nécessaire que fonctionnelle. Le bilan ? Heureusement qu’il y a ce monsieur aux jolis cheveux longs et blancs ; livre à la main il veut tout remettre en bon ordre. Y arrivera-t-il ? A la toute fin et après des ébats longuets et peu convaincants sur le pseudo-lit, ce sera une sorte de scène de ce faux ménage. Pourquoi, voire pourquoi pas… La fin? Il y a un long noir et le jeune homme réapparait seul assis à cour en travers d’une porte. A-t-il et avons-nous simplement rêvé ? Resserrez les boulons et dites-nous combien vous avez aimé cette pièce et ses interprètes.
Au Théâtre du Nord-Ouest, samedi 1er novembre à 19 h, samedi 8 novembre à 19 h, jeudi 11 décembre à 19h. Réservations : 01 47 70 32 75.