04 février 2015

Blind date ou l’Amour à perte de vue, de Mario Diament

Traduction de Françoise Thamass, avec John McLeann, Dominique Arden, Raphaël Cambray, Ingrid Dannadieu, Victor Haïm, André Nerman.
Dans un univers étrangement béckettien, un homme une canne à la main et aveugle récent affirment avoir toujours eu vue sur tout. Débarquent des gens de sa famille très proche qui lui racontent et se racontent… Ils ne se connaissent pas forcément au moment où il le faudrait et on en apprend des vertes pas forcément mures puisque la couleur n’est plus là pour notre aveugle. Victor Haïm, dans le sillage de son « Comment harponner le requin », ce squale dont il a parfois la tête - qu’il nous pardonne – au sympathique rictus, est assurément parfait. Sa troupe, donc sa famille, lui dédie des répliques toujours aussi décapantes qu’émouvantes. Le décor n’occupant qu’un tiers de la scène, le troisième consistant en un encadrement de porte menant aux coulisses ; entre les deux un espace donnant de l’ampleur au tout. Les lumières, minimales, sont très ciblées en parfait accord avec l’ensemble.
Théâtre de La Huchette, du mardi au vendredi à 21 heures, samedi à 16 heures. Réservations : 01 43 26 38 99.