10 avril 2015

Espèces d’espaces, de Georges Perec

Mise en scène Anne-Marie Lazarini, assistante à la mise en scène Frédérique Lazarini, scénographie: Dominique Bourde et François Cabanat. Avec Stéphanie Lanier, Michal Ouimet, Andréa Retz-Rouyet.
Des murs ? Il n’y en a surtout pas, l’espace scénique est vide, les voix des comédiens s’y font d’autant mieux entendre. Ils sont trois : Elle est jeune et belle et toute en rouge, Lui est plutôt plus beige, et la dame qui pourrait être leur aïeule est en robe de bon goût et multicolore. Et tout bascule joliment, gentiment. Des tables, mais surtout des chaises que tous trois prennent et reprennent en mains, pour s’asseoir dessus évidemment, même si… un lit plus que nécessaire 25 heures sur 24, vous comprendrez pourquoi en lisant la biographie de Georges ; mais serait-ce nécessaire avant ou après ce spectacle joyeusement débranché de tout ? Ça tournaille et tournicote, les accessoires malins tombent des cintres, ou sont sortis laborieusement des coulisses, aimablement manipulés par notre trio. L’écran nécessaire parce que surréaliste (le mot lâche est lâché, fallait-il le convoquer ou l’invoquer ? provoquer ?) réinvestit tout. Texte-test-prétexte, c’est un délire, qui devrait vous pousser d’urgence à relire un tendre père-Perec. Après avoir tant aimé cette tantine Andréa, si doucette !
Théâtre Artistic Athévains jusqu’au 26 avril. Dates et réservations : 01 43 56 38 32.