13 avril 2015

Sur Racine, d’après Roland Barthes

Adaptation de Véronique Daniel, avec Alain Bonneval, Véronique Daniel et Mathieu Milesi.
Également avec une vidéo qui vous aidera à vous repérer si vos souvenirs de lycéens n’étaient plus tout à fait au rendez-vous. Nous saluons militairement Roland Barthes, lui qui l’est plus qu’impeccablement voire implacablement, mon général ! A jardin une tenture du genre simple drap blanc sur laquelle seront projetées des images qui vous escorteront joliment avec les titres des pièces dont sont tirés les extraits que les trois comédiens offrent avec générosité mais surtout avec passion. Sur le plateau un tapis à carreaux blancs et noirs, serait-il initiatique ? et, posées sur des petits porte-manteaux bien en vue de longues écharpes de couleurs aussi franches que symboliques que les comédiens arboreront sur l’épaule et dont ils se serviront: elle pour cacher ses cheveux joliment aussi longs que sa tenue de scène - une robe noire - est plutôt du genre court, et eux de manière plutôt gréco-romaine. Il et Elle se confrontent. Elle, désirant savoir pourquoi Lui n’envisage que son devoir d’homme ici-bas. Mais est-elle déjà dans un autre univers? Ils ne se rapprocheront que dans la scène finale et se tomberont élégamment dans les bras. Mais quand Bérénice dit «…sans que jamais Titus puisse voir Bérénice, sans que de tout le jour je puisse voir Titus » voir Titus devient d’une sensualité tellement désirable. Fin des projections, les comédiens ré-enroulent ce tapis de sol qui n’était qu’en plastique, un autre spectacle les suit et, comme toujours au TNO vous pouvez les rencontrer dans le hall de ce théâtre où peuvent se passer tant de choses fortes étonnantes.
Théâtre du Nord-Ouest, 13 rue du Faubourg Montmartre, dates et réservations : 01 47 70 32 75 et www.theatredunordouest.com.