23 mai 2015

Dr Jekyll et Mr Hyde

D’après Robert Louis Stevenson, avec Antonio Nunes Da Silva
Soit un notaire du nom de Utterson et le résultat de son enquête, parce que les notaires sont en quête permanente, isn’t it ? Au centre du plateau une sorte d’ancienne cabine téléphonique qui bloque le regard et évoque un enfermement pour personnes qui auraient à communiquer, oui mais pour dire quoi et comment ? L’homme va l’occuper, la manipuler, la faire tourner sur elle-même et la faire devenir le lieu où tout arrive ou pourrait arriver. Tenez : et si… Le comédien joue deux personnages aussi contraires qu’indissociables ; il passera le petit temps que dure la pièce à être ce docteur et mystérieux Mister, et à se vêtir de ce qu’auraient pu porter l’un ou l’autre. Les peignoirs qu’il enfile à jardin et à cour sont de toutes les couleurs et textures et à la toute fin il saluera en chemise blanche, mais bonne à essorer. Et vous lui serez reconnaissant d’avoir tant mouillé cette chemise. Comédien prodigieux, il sait tout faire à la fois : jouer, bruiter, se servir de ses mains, du bout de ses doigts, de ses pieds quand ses mains sont dans le dos ; il est partout à la fois et son Jekyll et son Hyde se plient, se déplient, se multiplient et racontent. La boîte tourne encore et encore sur elle-même, vous vous pincez pour être sûr de ne pas rêver : êtes-vous au cirque, ou avec Charlie Chaplin, ou sur le divan d’un psychanalyste, ou encore à la fête à neuneu ou à la Foire du Trône voire à la Comédie française ? Ce Monsieur Da Silva est vraiment phénoménal et vous le saluerez à la fin, vous des larmes de rire aux yeux, et lui exténué mais souriant. Stevenson en aura cogné dans sa tombe; quant à ceux qui sortent de l’Essaïon pourront-ils aller dormir tranquillement sous les étoiles ? Antonio Nunes Da Silva en est une.
Théâtre de l’Essaïon, 6, rue Pierre au-Lard. Paris 4ème ; jusqu’au 1er Juillet, les mercredis à 21heures 30. Réservations : 01 42 78 46 42.