25 octobre 2015

Phone-tag

Pièce radiophonique d’Israël Horovitz
Mise en scène : Adrienne Ollé, avec Pierre-Edouard Bellanca, Laura Chétrit, Aurélien Gouas, Pierre Khorsand et Léa Marie-Saint Germain ; Direction artistique : Léa Marie-Saint Germain.
Pièce radiophonique selon l’auteur, il faut donc le croire, quoique… Au départ les cinq interprètes sont debout face public munis de pancartes sur lesquelles sont inscrits leurs prénoms; donc vous n’aurez aucune excuse si vous vous emmêlez les pinceaux quand chacun d’entre eux jouera à être un ou plusieurs autres messieurs ou dames. Ça démarre après qu’ils et elles se sont réfugiés en coulisses. Très vite ça passe à la quatrième vitesse. Chacun et chacune devient successivement un ou une autre, avec des tics, des accents, des manies, des presque tares. Bien sûr il est déjà trop tard pour que vous puissiez cesser de rire, car leurs numéros sont devenus plus qu’hilarants. L’un d’eux se réincarne en chien et lèvera la papatte. L’intrigue, comme on dit ? On s’en est vite moqué. Sur scène d’énormes coffres genre coffres à jouets, superposés, désuperposés valsent mais ressembleraient aussi à des camions faisant la course sur le périphérique avec les risques que cela encourt. A dire également que tous chantent ; langue d’Horovitz - pardon de William Shakespeare aussi - oblige. Vous vous demandez, fascinés que vous êtes, si cela va avoir une fin, tellement vous êtes sous le charme de ces jeunes interprètes. Stop ! Pardon : arrêt ! Et nous ne vous raconterons surtout pas ce qui n’est pas une fin. Donné d’abord à Avignon-off, et on comprend pourquoi, tant la cité des papes est une rampe de lancement miraculeuse, Phone-Tag est maintenant à Montmartre, ce mont des martyrs : comprenez ceux qui n’ont pas eu la chance d'être récemment des festivaliers. Téléphonez à vos amis pour leur faire du bouche-à-oreille.
Théâtre des Béliers Parisiens, 14 bis rue Sainte Isaure Paris 18ème. Vendredi, samedi et dimanche à 19 heures. Réservations: 01 42 62 35 00.