30 juin 2016

Mère Teresa, ombre et lumière, de Joëlle Fossier

Le metteur en scène Pascal Vitiello signe ici sa cinquième mise en scène dont l’une d’elle, Jean-Paul II – Antoine Vitez, nous avait impressionnés.
Il s’agit d’un woman-show mené magistralement par Catherine Salviat dont on connait le talent. Elle incarne d’une façon très personnelle une Mère Teresa en civil qui n’estompe en rien une magnifique figure d’amour, d’humour et d’autorité ; une référence mondiale, une icône universelle. Sans complaisance ni réticence, elle nous raconte son rapport parfois difficile avec son Dieu. Une foi qui vacille quelquefois mais jamais ne trébuche. Un cœur immense ouvert à tous, mais souvent douloureux face aux doutes et à l’énormité des misères humaines. On saura gré à Catherine Salviat de magnifiquement traduire la passion amoureuse de Mère Teresa pour le Christ. Si parfois Dieu s’éloigne, le Christ en revanche est toujours là et sa présence l’habite. On touche ici le ressort essentiel de la spiritualité de la Mère. C’est à notre avis un point qu’il faut souligner et que ce spectacle met significativement en relief.
On ne peut que se féliciter de la rencontre d’une comédienne hors du commun avec une humble servante de Dieu. Et grâce aussi à la maîtrise de Joëlle Fossier et le talent de Pascal Vitiello.
Artistic Théâtre, 45 bis rue Richard Lenoir, Paris 11ème. Jusqu’au 2 juillet. Réservations : 01 43 56 38 32.