16 septembre 2016

Les élans ne sont pas toujours des animaux faciles

Texte de Frédéric Rose et Vincent Jaspard. Mise en scène de Laurent Serrano. Avec Pascal Neyron ou Laurent Prache, Emmanuel Quatra et Benoît Urbain.

Spectacle dit « spectacle musical ». Appellation devenue aujourd’hui archi-conventionnelle mais à notre avis complètement ringarde, tout juste bonne à séduire nos aïeules qui ne fréquentaient guère que la Comédie Française. Ce titre plus qu’inapproprié est en fait une citation que vous entendrez au cours de ce spectacle qui n’est pas vraiment une pièce mais qui a fait rugir de plaisir les spectateurs le soir où nous l’avons découvert dans ce Lucernaire dont on ne dira jamais trop de bien de la programmation cette année.
Dans une atmosphère cosy, trois musiciens en costume cravate et verre à la main jouent piano, guitare, 'valisophone', chantent et conversent de tout et de rien : du cinéma japonais et des pop-corn, d’un regard qui en dit long et qui parle en alexandrins ; l’un d’eux prétend avoir vu Verlaine la veille ! Un univers absurde, élégant et poétique rythmé par des chansons allant de Trenet à Eddie Cochran, de Nougaro à Gershwin… Ils évoluent sur un plateau encombré de bouteilles d’eau en plastique et autres objets accessoires. On boit beaucoup, ça clarifie sans doute les voix, trois voix d’artistes qui ont la particularité d’être aussi bien de remarquables comédiens que de formidables musiciens et chanteurs. La musique est ici reine. A noter le bon aloi des costumes, rare sur scène aujourd’hui.
Théâtre Le Lucernaire, 53 rue Notre-Dame-des-Champs, Paris 6ème. Réservation : 01 42 22 66 87.